Lettre ouverte aux Saint Martinois

 

Madame, Monsieur, Chers Concitoyens,

 

Après mûre réflexion, j’ai estimé qu’il était de mon devoir, en  tant  qu’ancien maire à  qui vous avez fait confiance pendant 25 ans de vous faire part de mon inquiétude quant à l’actuelle situation matérielle et morale de notre commune.

Les élections municipales ont eu lieu il y a un an.

Monsieur Roure, qui conduisait la liste qui a obtenu le plus grand nombre de conseillers fut démocratiquement et logiquement élu maire en avril dernier. Les résultats étaient très serrés et comme nous avions été, avec Monsieur Nouailles, premier adjoint et Monsieur Courtigeol,  deuxième adjoint, élus dès le premier tour, nous avons estimé qu’il n’y avait pas eu de  sanction de l’équipe sortante. En conséquence, les  membres élus de notre liste siègent au conseil municipal pour représenter les 49 % de Saint Martinois qui nous ont fait confiance.

Au conseil municipal, notre ligne de conduite n’est pas de pratiquer une opposition systématique. Nous souhaitions tout faire, pour voir aboutir nos projets en cours (maison de santé, école, mairie et maison des services), puis veiller à ce que les importantes avancées de ces dernières années, (gestion de l’eau, maintien de notre fonction de bourg centre et des services aux habitants, saine gestion des finances) ne soient pas remises en cause. Cependant, la nouvelle majorité, au lieu de s’ouvrir et d’utiliser les compétences disponibles, se refermait sur elle-même, continuait la campagne électorale, prenait le contre-pied de tout ce qui avait été fait et refusait notre participation à la mise en oeuvre de nos projets.

Il y a 6 semaines, paraissait un bulletin Municipal sans beaucoup d’informations précises, ni sur le budget, ni sur les projets, mais où, dans son éditorial, Monsieur le maire nous indiquait que tout allait bien, qu’il avait une équipe formidable, et que ses deux préoccupations actuelles, étaient la « sécurité des personnes » que notre équipe aurait négligée…?  et  la formation du personnel.

Or nous constatons, comme beaucoup de Saint Martinois et de partenaires de la commune, qu’il n’en est rien.

Cette équipe a beaucoup de mal à  assurer une gestion correcte, tant dans le domaine  administratif et financier que dans la gouvernance des services techniques malgré, maintenant plus d’un an de mandat..

Il y a environ un mois, naissait une rumeur, qui prit  de l’ampleur à Saint Martin …et ailleurs, faisant état de la démission prochaine de notre maire.

Si bien que lors d’une rencontre, il y a quelques jours, je  lui demandais soit de démentir cette information  qui altérait l’image de notre commune, soit de l’officialiser auprès de la population et des élus.

Il n’en fut rien, aucune confirmation, aucune explication officielle, ni auprès des élus, ni auprès des électeurs. Cette attitude témoigne d’un manque de considération pour la fonction de maire et d’un mépris pour les concitoyens  à qui on a demandé leur confiance et envers lesquels on a  pris des engagements.

Nous venons de recevoir une convocation au  conseil municipal  pour  l’élection d’un nouveau Maire  ce vendredi 19 juin à 17 heures 30

Reviens alors à la mémoire des Saint Martinois, une autre rumeur qui avait couru avec insistance en période électorale : Mr Roure, qui n’avait aucune intention d’exercer la fonction de maire et ne pensait pas être majoritaire, avait fini par céder à certaines sollicitations internes et externes pour prendre la tête de  l’opposition au maire sortant, afin de donner de la crédibilité à une liste qui,  si elle avait été menée par la même personne qu’en 2008 n’avait aucune chance de succès.

Après les mensonges du premier tour sur l’endettement massif de la commune, on assista au second tour à une tromperie  sur la personne.

Pour répondre à ces interrogations insistantes, Mr Roure adressait entre les deux tours une lettre très personnalisée aux Saint Martinois, dans laquelle il affirmait qu’il agissait « hors de toute influence », et qu’il exercerait bien la fonction de maire avec ses conseillers, pour faire aboutir ses propositions...

On voit ce qu’il en est aujourd’hui où nous assistons à l’épilogue de cette manœuvre.

Vendredi nous refuserons de participer à cette mascarade et à un vote qui ne résoudra rien. Qu’elle peut être, à l’intérieur comme à l’extérieur de la commune, l’autorité d’un maire légal mais illégitime ? Saint Martin mérite mieux qu’un maire de substitution arrivé par la petite porte. Etre maire, ce n’est pas satisfaire une ambition personnelle mais servir l’intérêt général et être au service de ses concitoyens.

La  seule solution pour que notre commune ne perde pas 5 années et retrouve la place qui était la sienne est de redonner la parole aux Saint Martinois après une démission du conseil municipal. C’est ce que nous proposerons.

Christian Fournier, ancien maire